IMG_1403__2_

Tout a commencé avec Baudoin. C’est grâce à son adresse de maison que nous avons pu rentrer sur le territoire américain (si vous voyagez aux Etats-Unis et que vous restez chez un ami, assurez-vous d’avoir toutes ses cordonnées, au risque de rester bloquer à la douane). Baudoin, belgo-américain, nous a accueillies comme des princesses dans sa ville d’adoption ; il est venu nous chercher à l’aéroport, nous avons été au restaurant, il nous a fait découvrir la baie de Los Angeles, il nous a ouvert les portes de sa maison et, après un peu de repos, il nous a conduit en dehors de la ville afin que nous démarrons notre périple étasunien en douceur.

IMG_1402

IMG_1405

Baudoin annonce la couleur de la suite du voyage. Laissez-nous vous présenter d’autres personnages importants de notre voyage :

Sierra Cascade Road, ou Pacific Crest Bicycle Trail, c’est le parcours que nous allons suivre de Los Angeles à Seattle. Contrairement au Brésil, cette fois nous évitons la cote et jouons aux montagnes russes à travers les parcs nationaux.

IMG_1412

Leticia, c’est notre première rencontre avec un autochtone. Cette dernière habite dans une grosse ville en plein milieu d’un désert, Palmdale. C’est après notre (de nouveau, cfr France) habituel petit jeu de porte à porte qu’elle acceptera de nous laisser camper dans son jardin.

IMG_1416

IMG_1432

Ensuite vient Jaref. Nous l’avons côtoyé pendant environ dix minutes après une longue journée ; l’avant midi à travers un désert, l’aprem dans un énorme parc à éoliennes. Qui dit éoliennes dit full vent ;  comme souvent, il vient d’où on va et va d’où on vient. C’est bien fatiguées que nous arrivons à Tehachapi, Jaref est en train de tondre le gazon autour d’une chapelle.

- Pouvons-nous monter la tente ici ?

- Ha je ne sais pas, il y a beaucoup de serpents et puis le terrain ne m’appartient pas. Vous ne voulez pas prendre un hôtel ?

- Pas trop dans notre budget, nous avons une tente…

- I will pay the hotel for you

- You will pay ????

- Yes for sure ! :)

Les 5 autres minutes en sa compagnie nous les passons à la réception de l’hotel… Nous terminons la journée entre la piscine et le spa. On ne vous raconte même pas le petit déj du lendemain. Thank you Jaref !!!

IMG_1442

IMG_1445

Ayant pris ce que nous pensions être un raccourcit, nous voilà hors de la (petite) carte que nous possédons. Seul possibilité pour connaitre la direction à suivre : demander à la faune locale. C’est ainsi que nous avons fait la connaissance de Monsieur et Madame Dont-on-ne-se-souvient-plus-du-nom-mais-qui-nous-ont-super-bien-accueillies.  Petit conseil du jour donc : si vous vous perdez un jour en chemin, n’hésitez pas à sonner a une porte pour demander votre route, sait-on jamais que, en vous voyant fatigué sous le soleil tapant, on vous propose d’entrer vous reposer un peu et déguster la cuisine locale (pop-corn recouvert de chocolat, hamburgers et soda).

IMG_1448

IMG_1471

La recherche de lieu où poser sa tente n’est pas toujours chose aisée ; il arrive que certains proprio des terrains en question vous chassent a coup de … fusil ! Welcome in America! ^^

Ayant été gentiment informées de ces faits, nous décidons d’être prudentes et de chercher terrain avec proprio légèrement moins hostile.  Nous tomberons sur Beverlay et sa belle-famille qui accepte que nous plantions notre tente sur leur terrain.  Nous avons l’impression de plonger en plein milieu d’un film américain : une sorte de terrain vague où se nichent une maison et une caravane, une petite serre de weed à moitié cachée à l’arrière, du linge trainant dans la cours, deux chevaux avec la peau sur les os, trois bulldogs, un adolescent shooté, une famille dont certains membres sont impliqués dans la drogue dure, … Bref, un autre monde que nous découvrons, mais qui ne nous a pas empêchées d’être super bien accueillies !

IMG_1486

IMG_1488

Parfois, au contraire, l’hospitalité vous tombe dessus sans que vous n’ayez rien eu à faire. Alors que nous nous arrêtions a Springville pour demander notre chemin, Nancy sort de sa voiture pour nous inviter à passer la nuit chez elle en compagnie de son mari, Mark. Tous deux back-packers au long cours, ils se sont fait aidés de nombreuses fois lors de leurs divers voyages, et veulent, a présent, rendre la pareille. Petit bbq sympa, chouette musique d’ambiance et moult discussions intéressantes sur leurs voyages, leur vie, les USA, … Bref, une cool soirée en perspective ! Petit bonus : la douche extérieure avec vue sur le paysage.

IMG_1541

Le lendemain matin, Mark ira même jusqu’à nous amener à un magasin de vélo et payer nos réparations, le tout agrémenté d’un “you are very welcome !”. Une belle rencontre !

IMG_1491

IMG_1496

La foret Redwood doit son nom à la couleur rouge des troncs des séquoia qui en font partie. Les séquoias font partie de la famille des conifères et sont connus pour leur taille de géants (ils peuvent mesurer jusqu’à plus de 100 m de hauteur et 8 m de largeur) et leur longue longévité (moyenne de vie de 600 ans). Nous nous sommes donc laissées impressionnées par ces merveilles de la nature dans les bois où, parait-il, une partie du film Star Wars aurait été tournée (voir Le retour du Jedi). Seul petit désavantage à ce genre de parc : ils sont tellement remplis de touristes en tout genre qu’on en perd le coté naturel et tranquille de forets que nous pouvons avoir sur nos deux roues.

IMG_1519

Pour ceux qui regarderaient de temps en temps notre section Itinéraire, vous avez dû constater que notre route est loin d’être une parfaite ligne droite traversant du Sud au Nord les Etats-Unis. Nos estimations du nombre de kilomètres total à parcourir sur base de google map étaient donc légèrement différentes de ce qui nous attendait vraiment, et il faut se rendre à l’évidence ; nous allons devoir, malheureusement, faire du stop pour rejoindre à temps Seattle ! Alors, tant qu’à faire du stop, autant le faire dans les zones où on calcine et les paysages sont plutôt désertiques. De Piedra à Auberry, c’est David n°1 qui nous a prises à bord. De Auberry à North Fork, c’est David n°2 qui sera notre chauffeur. Comme quoi, les David sont quand même des gars cools ! :) Nous passerons la nuit dans la caravane de David n°2 à manger des bonbons et regarder des films américains. On ne peut pas dire que la nuit fut particulièrement reposante. Pour cause : la radio est restée allumée toute la nuit…

IMG_1549

IMG_1648

IMG_1615 (2)

Yosemite Park fut le premier site protégé du monde – dès 1864, par un décret signé par Abraham Lincoln en personne ! Son nom vient d'une tribu indienne, les Uzumatis, exterminée au milieu du XIXe siècle. Yosemite Park couvre des milliers d'hectares de forêts et de montagnes grandioses dont l'altitude varie entre 600 et 3 960 m. Yosemite est l'une des grandes zones privilégiées de la faune et de la flore du continent américain, l'image même que l'on se fait de la végétation et des montagnes : séquoias géants, paysages incroyables et panoramas à vous couper le souffle. Et tous les animaux sont observables au Yosemite National Park : pumas, ours, daims et des écureuils qui viennent jusqu'à vos pieds pour vous quémander à manger.

IMG_1652

IMG_1723

IMG_1734

IMG_1784

Après plus de 5 heures de montée à travers une forêt de pin, nous commençons à être un peu désespérées… mais où sont les aires de pic-nic ?? Je ne sais pas pourquoi à ce moment je tourne ma tête sur la droite et vois un « gros gros chien » au  bord d’un lac. Ursus americanus cinnamomum ou plus communément appelé ours brun est en train de se dorer la pilule avant de piquer une tête. Incroyable !!

IMG_1755

IMG_1772

Notre voyage n’aurait pas été le même sans notre ami marshmallow ; cette petite boule blanche moelleuse qui devient croustillante à l’extérieur et fondante à l’intérieur lorsqu’on la laisse dorer sur le feu. De quoi agrémenter de saveurs vos soirées de camping! Il semblerait que notre ami belge habituellement “blanc et rose” ait de nombreux cousins aux USA. Il y a les petits de la taille d’une noisette à mettre dans votre chocolat chaud (ici, ils vendent même le kit complet cacao/marshmallows, hé oui!),  il y a les “tailles normales” à divers usages (tarte citron/marshmallows, biscuits chocolat/marshmallow, …), et finalement il y a les “fats” destines aux soirées feux de camps. Qu’est-ce qui les rend si agréables et élastiques ?  Un bonne dose de sirop de glucose et d’œufs battus en neige. Au cas où il vous prendrait l’envie de les confectionner vous-même, en voici une recette : http://www.jujube-en-cuisine.fr/?p=8462

IMG_1802

Le Tiago pass c’est un peu notre performance de la Californie ; une journée entière de montée à travers la forêt dans le parc du Yosemite pour atteindre un peu plus de 3000 mètres d’altitude. C’est au sommet que nous rencontrons Dan. Amateur de vélo un peu plus léger que les nôtres, il nous dessine un plan pour arriver jusque sa maison. Le comble : il habite près d’une vrai boulangerie, peut être l’unique de l’ouest américain.

IMG_1850

Pour notre pic-nic du midi, nous nous arrêtons au bord du lac Topaz dans une zone pour mobilhomes surdimentionnés comme les aiment les américains. Ouf, leur soif de consommation n’altère pas toujours leur bonté et leur envie de partage, Rob nous invite donc pour un tour en speed-boat.

IMG_1836 (2)

 IMG_1886

Mark et Denise se sont les amis de Dan. Ils habitent justement là où nous souhaitons arriver se soir. Ils nous accueillent avec des burritos et des discussions philosophiques animées : le réchauffement climatique ne serait-il pas plus médiatique que réelle ? En quoi croyez-vous ? Quel est votre chemin spirituelo-religieux ? Les jeunes en Belgique ont-ils peur de l’avenir ? Pourquoi les américains sont-ils obèses ?

 IMG_1889

Isbee n’est pas une marque de soucoupe en plastique que l’on fait voler dans les airs en riant. Isbee c’est juste le gars que nous avons croisé dans un camping du Yosemite et qui nous a retrouvé, complètement par hasard, trois jours plus tard, le long d’une route aride, pour nous offrir des jus de coco glacé et des cookies.

IMG_1893

Ding ding, ding ding, c’est le bruit d’un i-pad abandonné sur le bord de la route (aux Etats-Unis aussi il y a des déchets sur les bords des routes mais plus vraiment le même style qu’en Amérique Latine 😉 ). Nous l’emmenons avec nous et appelons son propriétaire. Super heureux, il le récupère en échange de deux énormes glaces.

Nous terminons nos deux premières semaines sur le sol nord-américain chez Jim et Bonnie. Nous les avions rencontrés dix jours plus tôt dans un camping. Ayant bien sympathisé avec eux, ils nous proposent de venir nous reposer chez eux, une fois que nous serons à Truckee. Les retrouvailles sont festives ; en compagnie de leur couple d’amis, Cathy et Andrew, également présents au dit camping, nous dégustons un vrai festin, racontons nos dernières anecdotes de voyage et passons le reste de la soirée dans une super ambiance.

IMG_1910